Nouvelles

Nouvelles de la SVA
Noriske se joint au consortium Export-Équipementiers
6 Décembre 2017
Description

La Société de la Vallée de l’aluminium annonce l’intégration de l’entreprise Noriske au projet Export-Équipementiers. Le consortium est maintenant formé des entreprises Réfraco, Dynamic Concept, Morin Énertech, Mecfor ainsi que Noriske.

La Société de la Vallée de l’aluminium annonce l’intégration de l’entreprise Noriske au projet Export-Équipementiers. Le consortium est maintenant formé des entreprises Réfraco, Dynamic Concept, Morin Énertech, Mecfor ainsi que Noriske.

 

Noriske fabrique et distribue des équipements de protection individuels personnalisés entre autres pour les alumineries. Œuvrant principalement en Amérique du Nord jusqu’à tout récemment, l’entreprise vise maintenant le développement des marchés internationaux. « Nous sommes convaincus que le consortium nous permettra d’atteindre notre objectif de développement au Moyen-Orient. Il s’agit d’une très bonne opportunité pour nous », de dire M. Raphaël Côté, directeur du développement des affaires pour Noriske.

 

Concrétisé en 2014 dans le cadre du créneau d’excellence en Transformation de l’aluminium, le projet a pour objectif de permettre aux équipementiers de la région de développer le marché des alumineries du Moyen-Orient afin d’y commercialiser leurs innovations et d’augmenter leur chiffre d’affaires. L’agent commercial de la SVA, M. Wadii Boujendar, est ainsi basé au Moyen-Orient afin de représenter chacun des membres du consortium. Cette approche permet également aux entrepreneurs de s’entraider dans leurs démarches en faisant bénéficier chacun des membres de leurs différentes expertises.

 

Depuis sa création, le consortium a permis aux entreprises de se faire connaître par les alumineries du Moyen-Orient et d’établir des contacts avec des personnes influentes dans les processus de décision. Jusqu’à maintenant, seize soumissions ont été réalisées et plusieurs réponses sont attendues; les ventes s’élèvent présentement à environ 750 000$. « Ce sont des démarches longues et exigeantes, mais nous sommes confiants de voir les ventes augmenter significativement dans un avenir rapproché. Les équipementiers de la région ont tout avantage à se regrouper afin de faciliter le travail et réduire les coûts », mentionne Wadii Boujendar.